Connaissances techniques

Enduits déshumidificateurs – Partie 1/2

Intonaci deumidificanti - VimarkDans les bâtiments anciens, l’on observe souvent des taches, des moisissures, des proliférations bactériennes ou des phénomènes de condensation d’eau sur les murs et les sols.

Parfois, ces problèmes se manifestent également dans des constructions neuves. Le véritable problème se trouve en amont de la formation de ces phénomènes, et il est dû à l’humidité excessive présente à l’intérieur des murs, des structures ou des pièces. Pour trouver une solution correcte à ces problèmes, il faut toujours intervenir sur les causes et non pas sur les effets. Pour intervenir, il s’agit d’abord d’identifier les sources d’humidité puis, après une analyse approfondie des solutions présentes sur le marché, d’agir pour les supprimer ou en limiter les effets négatifs. Par exemple, dans le cas de l’humidité due à la remontée capillaire dans les murs, des cycles spécifiques d’enduits déshumidificateurs peuvent être envisagés comme solution, ainsi que des cycles d’intervention visant à l’assainissement, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

L’eau présente dans le sols pénètre dans les murs et remonte vers le haut de façon variable selon les matériaux de construction des murs affectés par me phénomène de l’humidité ascensionnelle. La remontée varie, comme nous l’avons dit, en fonction de la porosité des matériaux, de la concentration saline ou bien de la présence d’enduits riches en liant à base de ciment, de revêtements en pierre, en marbre, en carrelage, ou de peintures ou de finitions très chargées en additifs empêchant l’évaporation de l’humidité.

Il faut tenir compte du fait que, comme nous l’avons déjà dit, l’humidité de remontée s’accompagne souvent de phénomènes de transport de sels hydrosolubles (sulfates, nitrates et chlorures etc.) qui se cristallisent à la surface à cause de l’évaporation de l’eau. Les sels présents à l’intérieur d’un enduit de ciment normal, affecté par l’humidité ascensionnelle, se cristallisent à l’intérieur des petits pores, augmentant de volume et exerçant à l’intérieur des microcavités du support une pression qui est à l’origine de la rupture, du délitement et de la dégradation de l’enduit.

De plus, il est possible qu’en présence de sulfates ces derniers se combinent chimiquement avec le liant de l’enduit, ce qui donne des composés de nature expansive tels que l’ettringite.
 
Intonaci deumidificanti - Vimark
 
L’utilisation d’enduits déshumidificateurs macroporeux, autrement dit d’enduits en mesure de faciliter l’évaporation de l’humidité du mur vers l’extérieur grâce à leur porosité élevée due à la présence de cavités distribuées de façon homogène dans le liant, n’élimine pas le phénomène de remontée capillaire dans les murs, mais en favorise l’élimination, en particulier dans les périodes chaudes et sèches.
L’emploi d’enduits macroporeux, toutefois, si d’un côté il permet une élimination facile de l’humidité de remontée, d’un autre côté ne peut pas empêcher la pénétration de l’eau de pluie dans les murs.

L’on n’obtiendra donc des résultats, en termes de déshumidification, que pour des murs situés dans des régions où les journées sèches et venteuses prévalent sur les journées humides et pluvieuses. D’autre part, il faut souligner que, si l’on appliquait un revêtement imperméable sur l’enduit macroporeux pour empêcher la pénétration de l’eau de pluie dans le mur, cela se traduirait également par une plus grande difficulté d’évaporation de l’humidité présente dans le mur par effet de la remontée capillaire.

Pour éviter ce problème, il est possible d’intervenir sur l’enduit macroporeux déshumidificateur avec des finitions minérales hydrofugées dans la masse, en mesure de maintenir la transpiration élevée de l’enduit déshumidificateur de d’apprêt, sans en modifier les valeurs de diffusion et de transmission de la vapeur.

PRODUITS CONNEXES